Varois de souche dont les racines attestées plongent jusqu’au XVIème siècle, Max Garnier est né d’une mère institutrice et d’un père ouvrier aux écritures à l’arsenal de Toulon. C’est dans cette ville qu’il passa sa jeunesse avant d’aller obtenir son baccalauréat au Lycée Français de Barcelone.


Passionné de cinéma, il « monte » ensuite à Paris pour suivre les cours du Conservatoire Indépendant du Cinéma Français, avant d’entamer une carrière d’Assistant Réalisateur. Puis il se tourne vers la publicité et devient Rédacteur Concepteur en agences conseils, à Nancy et à Marseille.


Revenu à Toulon, il y retrouve le son et l’image au sein du milieu associatif en tant que Réalisateur Conseil en Audio Visuel.
En parallèle, il est Chargé de Cours en Arts Plastiques à l’Université de Provence. Enfin, il doit se réorienter dans un tout autre domaine en tant que Travailleur Social.



Max Garnier, de tout temps, a caressé la plume. Depuis ses poèmes de jeunesse jusqu’à nombre d’essais en passant par plusieurs nouvelles. Mais sans jamais rien publier.
Parvenu à l’heure du temps libre, il se lance le défi d’aller jusqu’au bout de l’écriture d’un vrai roman. Et ce fut La Griserie de l’Ipéca, publié en 2012. Puis Éboulis en 2017. En attendant la suite…

*
*    *